Domaine privé et domaine public en transformation

Sektionsleitung: PD. Dr. Daniela Pietrini (Université de Heidelberg) / Luisa Larsen (Université de Heidelberg)

Aperçu de la section

Les limites entre domaine privé et domaine public sont toujours en mouvement : ce qui est considéré affaire publique ou privée est une question traitée en permanence en société et soumise, par conséquent, au changement social. Dans l'Antiquité et dans la Renaissance le domaine public se rapportait au pouvoir politique, celui privé à la vie domestique ; c'est seulement dans les temps modernes que le domaine privé prend de l'ampleur et devient un symbole de liberté (en tant qu'espace protégé devant l'homme de pouvoir). En outre, il y a une large zone d'ombre entre les deux domaines que chaque société doit définir à nouveau pour soi-même. Ainsi, déjà au 18ème siècle le fait que les lettres privées n'étaient pas lues exclusivement par le destinataire prévu n'avait rien d'exceptionnel, soit qu'on les lisait au public dans les salons, soit que le destinataire en tant qu'analphabète avait besoin d'aide, soit qu'on les faisait passer à toute la famille (cf. Schikorsky 1990 qui parle d'une " communication collective privée ").

Les concepts de privé et de public ne peuvent pas être définis de manière précise : il s'agit de constructions complexes, à plusieurs dimensions, utilisées soit au quotidien, soit dans les contextes scientifiques. En ce qui concerne la communication des institutions, on attribue le public à " l'officiel ". En outre, " le public " peut être synonyme de la communauté sociale. On entend par là une communication accessible à tout le monde, où les membres d'une société peuvent discuter ou former l'opinion publique - surtout à travers les médias. Par conséquent, tout ce qui est en principe accessible à tous les membres d'une société peut être considéré comme public, tandis que les faits réputés privés sont confidentiels ou même secrets ; seulement un cercle restreint en est informé.

La révolution digitale et ses répercussions sur les structures de la société entrainent des changements significatifs et rendent de plus en plus complexes les limites entre domaine privé et domaine public. La diffusion rapide de nouvelles formes de communication médiées par ordinateur telles que les réseaux sociaux, les weblogs, les microblogs etc. a contribué à créer de nouvelles formes de participation illimitée et de publication. Un nouvel espace public est en train de naître, ce qui n'implique pas seulement la possibilité presque illimitée de participation active dans ce domaine public, mais aussi l'accès à toutes sortes de données privées (" open data ", " open source "). En même temps, la notion et la perception regardant la sphère publique et la sphère privée sont questionnées et discutées.

Le but de cette section est d'examiner de plus près cette zone entre domaine privé et domaine public en considérant les changements récents d'un point de vue linguistique. Les sujets suivants peuvent être abordés :

- Les modalités de publication des informations privées : Comment est-ce que les informations privées se transmettent au public tout en se dérobant? Nouvelles dynamiques de self-disclosure, communication médiale d'émotions, effacement de la frontière entre réalités vécues et transmises;
- " Rhétorique du privé " (cf. Grimm / Krah en ligne) : instrumentaliser des informations privées afin de valoriser un contenu ; la sphère privée en tant que valeur sémantique pour la discussion politique et publique ;
- Discours médiaux traitant le domaine privé et le domaine public (analyse du discours); valeur et protection de la sphère privée ; " paradoxe de la vie privée " (" privacy paradox " Barnes 2006) ; idéologie d'une transparence complète, par exemple WikiLeaks ou l'affaire Cahuzac; prétendue fin de la vie privée (p. ex. déclaration de Zuckerberg à propos de the end of privacy) ;
- Flaming, mobbing, cyber-mobbing : critique publique transgressant la sphère publique et privée ;
- Changement de la communication politique à travers l'emploi des réseaux sociaux pour la publication d'informations privées (publicité, propagande) ; nouvelles formes d'interaction avec les politiciens et de formation de l'opinion publique. Mises en scène de personnages publics sur le Web 2.0 entre domaine public et domaine privé ;
- Stratégies de cryptage: stratégies hybrides d'auto-représentation (le public privé) par lesquelles le locuteur / l'émetteur rend public des informations privées tout en limitant l'accès (sous-entendus, émoticônes, expressions vagues, orthographie difficile à déchiffrer etc.);
- Narration de la vie privée : comparaison de types de textes du monde analogue et digital (journaux, billets doux, récits de voyages, blogs, ...) ;
- Fusion de la frontière entre auteur et grand public : possibilité de commenter tant dans les réseaux sociaux considérés " privés " que sur les sites Internet de journaux.

Outre les travaux empiriques (les présentations ne doivent pas forcément traiter seulement l'aire francophone, mais elles peuvent aussi mettre en contraste l'allemand avec le français ou le français avec d'autres langues romanes), on acceptera volontiers des contributions théoriques explorant le sujet de la section.

 

Vous trouvez une présentation détaillée de la section incluant les communications diverses ici. (dernière remise à jour le 22/09/2016)

Vous pouvez également télécharger l'horaire prévue pour la section sous ce lien.

Actualités


 

Avertissement : Dernières nouvelles, p. ex. des changements d'horaires dans les sections, seront publiées sous "Informations pratiques".

 

Le programme complet pour le congrès des francoromanistes avec toutes les informations importantes, les présentations détaillées et les horaires est dès maintenant disponible ici.

 

Depuis peu vous pouvez télécharger les présentations détaillées des sections et les horaires prévues dans les sections correspondantes !

 

A partir d'aujourd'hui, l'inscription au congrès est ouverte. Vous trouvez l'inscription ici.

 

Vous pouvez télécharger dès maintenant le formulaire pour la réservation d'hôtel sous ce lien.

Dès maintenant, vous pouvez réserver votre chambre aussi en ligne sous ce lien.