Résistance aux crises dans les régions transfrontalières

Plus d’un tiers des citoyens et citoyennes de l’Union Européenne vit et travaille dans des régions frontalières. Hormis les défis tels que les obstacles administratifs, les responsabilités divergentes, les différentes langues ou questions juridiques et fiscales, de grandes chances se dessinent pour les marchés de l’emploi en fusion, des infrastructures orientées vers le transfrontalier et l’échange étroit entre les voisins des résidents des deux côtés de frontières nationales. Dans un contexte transfrontalier, les embûches et potentiels de la situation particulière sont bien connus. Les spécificités de régions frontalières étaient pourtant peu au centre de l’attention générale dans la société et la politique – jusqu’en 2020: car la pandémie du COVID a eu l’effet aussi dans ce contexte d'une coupure et en même temps d'un élément moteur: en pratiquant des contrôles renforcés aux frontières et la fermeture de certaines frontières, il a été montré de façon évidente à quel point l’union européenne aux frontières internes ouvertes est devenue partie intégrante des réalités de vie transfrontalières actuelles.

Il a été ainsi mis en evidence la faible possibilité de réaction par une action commune lors de plus grands bouleversements de crise, il a été constaté à quel point les responsabilités existantes ne semblaient plus adéquates et à quel endroit en consequence des besoins d’agissement et d’harmonisation sont apparus opportuns voire même essentiels. La pandémie du COVID-19 devient ainsi un point de départ, afin de travailler sur des perspectives pour le développement futur d’espaces interconnectés dans le contexte de la question d’une plus grande résistance aux crises.

Ceci est étudié dans le groupe de travail des Etudes européennes depuis le début de la pandémie grâce à une recherche autonome et sera poursuivi à compte de 2022 entre autres dans le groupe de travail au sein de la communauté de travail Hesse/Rhénanie-Palatinat/Sarre de l’Académie de développement de l’espace dans la communauté Leipniz en coopération transfrontalière avec la LAG Bade-Wurtemberg. Le groupe de travail traitant du sujet „Beyond Borders – la résistance aux crises dans les espaces interconnectés transfrontaliers” met particulièrement en avant les aspects de la gouvernance multi-niveaux transfrontalière, l’organisation de l’espace, le développement de l’espace et les réalités de la vie.

Équipe de direction :