Birte Thomas

Birte Thomas

Die métro als urbaner Mythos in Kriminalromanen des 20. Jahrhunderts

[Le métro en tant que mythe urbain dans les romans noirs du XXe siècle]

 

La présente contribution clarifie la relation entre la ville et le métro, en tant que mode de transport urbain typique, ainsi que le lien entre le genre urbain du roman noir et la ville en s’interrogeant sur l’apparition du métro parisien, inauguré en 1900 et symbole paradigmatique de la viabilisation verticale au sein de la ville moderne, dans la représentation de la ville de la littérature noire du XXe siècle et, à cet égard, sur son utilisation et/ou son actualisation du mythe parisien existant. Il apparaît que le métro ne fait partie intégrante de la représentation de la ville dans la littérature noire que depuis le postmodernisme. Cela s’explique par la fragmentation et la surcharge croissantes de l’espace urbain par des signes dont la représentation est symbolisée par le métro. Parallèlement, le système de tunnels souterrains du métro évoque le mythe déjà existant de la vie clandestine labyrinthique de Paris et l’actualise en établissant un lien avec sa qualité de mode de transport de masse pour en faire un nouveau mythe urbain. Ce propos est illustré de manière exemplaire par l’analyse concluante de trois romans noirs dont l’action se déroule à Paris et à New York.

Contact

Université de la Sarre
Pôle France – Frankreichzentrum
Rédaction

Campus A4 2, bureau 2.06
66123 Sarrebruck

 

Tél.: +49 681 302-64062
Fax: +49 681 302-4963

fz-redaktion@mx.uni-saarland.de