Körper schaffen, Körper begreifen: Wie Rodin zu einem (post-)modernen Bildhauer wurde

Körper schaffen, Körper begreifen: Wie Rodin zu einem (post-)modernen Bildhauer wurde

(Création et analyse du corps: Comment Rodin est-il devenu un sculpteur (post)moderne)

Dominik Brabant, Kath. Universität Eichstätt-Ingolstadt

Date: mercredi 18 décembre 2019 à 19h

Lieu: Saarlandmuseum - Moderne Galerie, salle de conférence

(Bismarckstr. 11-15, 66111 Sarrebruck)

Entrée gratuite.

Dans le cadre du cycle de conférences "Rodin/Nauman", accompagnant l'exposition "Rodin/Nauman" au Saarlandmuseum/Moderne Galerie.

plus d'infos

 

Résumé

Chez Auguste Rodin, le processus créatif peut être assimilé au façonnement continuel d’une image véritablement moderne de l’homme et du corps humain. Au cours de sa longue carrière, le sculpteur a dû compter sur les critiques d’art afin de faire prendre conscience au grand public du caractère novateur de ses œuvres. A partir des années 1880 environ, des interprètes français des courants naturaliste et impressionniste tels que Gustave Geffroy font de Rodin le créateur d’un nouveau langage plastique. Puis après 1900, notamment des auteurs germanophones comme le poète Rainer Maria Rilke ou le philosophe-sociologue Georg Simmel s’inspirent des théories esthétiques de la philosophie de la vie, déclamées avec emphase à l’époque, pour rechercher dans l’art de Rodin des éléments dénotant une modernisation de l’image du corps. A partir des années 1960, les interprétations de l’historien d’art et critique d’art Leo Steinberg et de l’historienne d’art Rosalind Krauss conduisent en définitive à une réévaluation radicale des jugements portés sur l’art de Rodin, qui va en quelque sorte ouvrir la voie à la mise en regard de ses œuvres avec celles d’artistes contemporains, comme Bruce Nauman.

L’objectif de cette conférence est de retracer les moments clés, esquissés ci-dessus, du jeu interactif entre œuvre concrète et interprétation. Il s’agit également de montrer, comment au cœur même des débats qui se sont tenus à l’échelle nationale, puis européenne et finalement mondiale, les sculptures de Rodin ont pu faire tout d’abord figure d’incarnations de la modernité avant de devenir, dans le dernier tiers du XXe siècle, des signes avant-coureurs de la postmodernité.

 

Lebenslauf

Dominik Brabant ist Akademischer Rat an der Katholischen Universität Eichstätt-Ingolstadt. Studium der Kunstgeschichte, Anglistik und Psychologie an der LMU München. Masterstudiengang "Aisthesis. Historische Kunst- und Literaturdiskurse" in München, Eichstätt-Ingolstadt und Augsburg. 2013 Promotion in Kunstgeschichte an der LMU München ("Rodin-Lektüren. Deutungen und Debatten von der Moderne zur Postmoderne"). Laufendes Habilitationsprojekt an der Katholischen Universität Eichstätt-Ingolstadt zur "Entstehung eines 'sozialanalytischen' Blicks in der europäischen Genremalerei vom 16. bis zum 18. Jahrhundert".