Marion Abssi

Marion Abssi

Le nationalisme algérien dans l’immigration en France métropolitaine pendant la guerre d’indépendance

 

Entre 1954 et 1962, l’immigration algérienne en France est une composante importante du nationalisme algérien. Installés dans ‘le pays ennemi’, les immigrés œuvrent largement pour « la libération » de l’Algérie. Ils s’organisent dans différents groupements clandestins et réalisent de nombreuses actions subversives afin de faire reconnaître l’Algérie comme Nation à part entière et d’aider les Moudjahiddins à poursuivre au mieux la lutte armée. Au terme d’une longue guerre engagée contre le Mouvement National Algérien (MNA), le Front de Libération Nationale (FLN) devient hégémonique dans la représentation des travailleurs musulmans. Par rapport à la France, la communauté algérienne, encadrée très étroitement par l’organisation, fait bloc. L’unité incarnée par le FLN se veut l’image de l’unité nationale. Mais cette unité s’est faite brutalement et au prix d’importants sacrifices. Revenir sur cette période violente et traumatisante, puis transposer la question nationale hors de la Nation en nous interrogeant à chaque fois sur les rapports que les immigrés entretiennent avec leur pays d’origine d’une part et leur pays d’accueil d’autre part peut à la fois nous éclairer sur la nature de l’Etat algérien et nous permettre de mieux saisir la spécificité d’une immigration qui est encore aujourd’hui au cœur de nombreuses discussions et polémiques.

Contact

Université de la Sarre
Pôle France – Frankreichzentrum
Rédaction

Campus A4 2, bureau 2.06
66123 Sarrebruck

 

Tél.: +49 681 302-64062
Fax: +49 681 302-4963

fz-redaktion@mx.uni-saarland.de