Christiane Solte-Gresser

Christiane Solte-Gresser

Potenziale und Grenzen des Vergleichs. Versuch einer literatur- und kulturwissenschaftlichen Systematik

[Potentiels et limites de la comparaison. Tentative de classification pour les lettres et sciences culturelles]

 

Le fossé entre théorie et pratique de la comparaison demeure éclatant et le besoin de systématiser ses potentialités et ses limites s’avère donc également primordial.

Cette contribution se donne pour objectif de sélectionner, dans le vaste champ des réflexions qui ont cours sur la comparaison, certaines positions programma­tiques et de les catégoriser en fonction des points communs et des différences de leurs présupposés et de leurs centres d’intérêt. Il s’agit donc moins de méthodes comparatives particulières que du spectre théorique de cette action, qui se laisse systématiser au moyen des questions suivantes : comment évaluons-nous le pro­cédé de la comparaison, quelles intentions nous guident alors, sur quelles pré­misses nous basons-nous et dans quel horizon de pensée évoluons-nous ?

Si la comparaison est une construction discursive qui produit de la res­semblance tout en recelant un potentiel herméneutique critique et axé sur la diffé­rence, cela signifie qu’elle présente une structure paradoxale. Cette dernière est indissociablement liée à la question du point de vue subjectif et donc à celle des structures hiérarchiques qui sous-tendent toute comparaison. Le problème de la hiérarchie représente un des plus grands défis que pose la comparaison en tant que procédé scientifique et entraîne diverses façons de traiter le paradoxe décrit précédemment.

Suivant une approche représentative, quatre de ces conceptions seront présen­tées et mises en relation : la comparaison peut d’abord souligner la différence et valoriser le passage des frontières. Elle peut insister dans un deuxième temps sur la ressemblance et questionne donc de façon critique la possible perception et ex­périence de l’altérité. Troisièmement, elle peut essayer de résoudre le paradoxe de façon dialectique en réalisant une synthèse, ou quatrièmement comprendre enfin ce paradoxe comme un défi provocateur et entreprendre de le subvertir ou de l’accentuer. Toutes ces conceptions de la comparaison ont d’importantes consé­quences sur notre compréhension d’œuvres littéraires ou esthétiques. Evoquer ces conséquences est également l’objectif de cette contribution.

 

Contact

Université de la Sarre
Pôle France – Frankreichzentrum
Rédaction

Campus A4 2, bureau 2.06
66123 Sarrebruck

 

Tél.: +49 681 302-64062
Fax: +49 681 302-4963

fz-redaktion@mx.uni-saarland.de